« Les entreprises créées dans des démocraties doivent-elles se plier à la censure de pays non démocratiques ? | Accueil | Le blog de Bruno de Beauregard est (enfin !) en ligne... »

07 février 2006

Commentaires

Miguel

J'ai lu le communiqué de la mairie sur le site de Philippe Niewbourg, qui s'est improvisé procureur du tribunal inquistorial, semble-t-il.

Je suis proprement scandalisé. La mairie d'Asnières dépasse les bornes au-delà de l'imaginable. Tu pointes le fait que la mairie fait étalage d'informations confidentielles concernant la CDC, mais aussi sur ta vie et celle de tes amis. Voila qui accrédite singulièrement la thèse d'une connivence forte de la mairie d'Asnières avec les RG, et qui valide pleinement, a posteriori, les articles parus fin décembre dénonçant la manipulation des RG par Manuel Aeschlimann.

Juste une précision, je n'ai pas eu l'illustre honneur de recevoir le communiqué de presse de Caillet.

J'ai simplement noter l'info sur 13EspritMédia...

Concernant le commentaire de Mariano, je me pose juste une question (peut être très naïve..?): peut on penser réellement que Aeschlimann puisse "manipuler" les RG?

T

Plusieurs journalistes indépendants ont mené leurs investigations et se posent des questions. Je t'invite par exemple à lire l'article de Libé sur le sujet :
http://www.asnierois.org/fw/html/modules.php?name=News&file=article&sid=517

Et dans l'histoire de la politique française, ces choses-là sont assez troubles, toi qui t'occupes d'IE, tu devrais le savoir. Lis tout ce qui concerne les notes blanches des RG par exemple et comment les hommes politiques s'en servent. Sarkozy avait promis qu'il n'y en aurait plus...

Je suis entièrement d'accord concernant l'existence des "notes blanches".
Toutefois ma question concernait plutôt le fait qu'Aeschlimann aurait "manipulé" les RG.

SI les RG ont participé d'une manière ou d'une autre à l'Affaire Mayetic, je ne pense pas que ce maire, ou un autre, ait la capacité de les "manipuler"...de leur demander leur aide (par l'intermédiaire d'un tiers, Place Beauveau par exemple) peut être, mais de les manipuler je ne pense pas.

Une précision enfin concernant l'IE qui tient en effet une place importante dans mes sujets d'intérêt: cette discipline n'a rien à voir avec l'intervention de services de renseignement étatiques, ou avec d'éventuelles diffamations et attaques directes sur la réputation d'une entreprise et/ou de ses dirigeants.
Pour certains, c'est cela l'IE, pour moi, je m'en tiens aux définitions (par exemple du commissariat général au plan, rapport dit "Martre". 1994) qui précisent bien que l'intelligence économique se fait dans le respect de la légalité...

T
http://blogsetie.blogspot.com

Effectivement, s'il y a plainte de l'une ou l'autre partie (ou des deux), la justice tranchera.

M'étant documenté sur votre affaire (env. 130 pages de textes, à disposition), j'ai un certain préjugé en votre faveur.

Trois points à préciser, à mon avis:

1) La reprise de votre dossier par la CDC à la fin 2004 n'a-t-elle pas entraîné une première rupture (ne serait-ce qu'au niveau du langage) dans vos relations avec eux ?

2) La multiplication des liens entre une dizaine de personnes reliées à a) Mayetic, b) l'Association des riverains de la ZAC Métro, c) la Fondation Elâhi, mériterait une présentation plus claire (celle de M. Caillet est à la fois partielle et peu claire). Jusqu'à maintenant, seul M. de Beauregard semblait faire le lien entre ces trois entités, mais ces personnes sont reliées à au moins deux d'entre elles. Vos explications sur certains de ces liens sont assez convaincantes, mais reconnaissez que M. Aeschlimann n'a pas l'exclusivité des "équipes compactes" (famille et proches). Je suis conscient que cela empiéterait sur la sphère privée de chacune d'entre elles, mais cela aurait le mérite de la clarté.

3) Quels sont les liens entre Mayetic et Surgeonesis ?

merci pour vos précisions. Moi la seule chose que je sais et pour laquelle nous faisons des procès, c'est que nous avons été très gravement diffamés (diffamer = porter atteinte à la réputation de qqn par des paroles ou des écrits non fondés, mensongers) sur la base de soi-disant notes des RG . Or ces diffamations sur la Fondation et mon associé Bruno ont déjà été portées par la mairie d'asnières il y a deux ans, et ils ont perdu à ce jour 3 procès ! L'autre chose que je sais, c'est que je n'ai rien fait de tout ce dont on m'accuse pour me mettre au ban de la société, et le seul recours que j'ai c'est d'attaquer pour diffamation Le Monde et France 3, sur un procès qui dure 2 ans, et au bout duquel ils seront "punis" d'une amende de 5 à 10.000 € ! Et pendant ce temps, la mairie d'asnières rediffuse allègrement les mêmes accusations, toujours aussi infondées. Car il ne faut pas l'oublier, JE NE SUIS COUPABLE DE RIEN !

Je demande juste à ce que des enquêtes soient menées très rapidement pour faire toute la lumière sur ces fameuses notes des RG qui disent apparemment des choses fausses sur moi, mon ancienne société et tout un tas d'autre personnes !

Donc ce n'est pas la justice qui va trancher, puisque la justice ne peut apparement pas être saisie pour ça, nous avons tout essayé à ce jour ! C'est là où il y a un problème...

Pour répondre précisemment à Jacques, sur le point 1/ bien sûr que cela a créé un problème, le budget 2005 n'ayant été voté par ces gens-là que le 6 mai 2005 (!) et les fonds pour pouvoir réaliser le budget du 1er semestre 2005 débloqués fin mai (!) Comment voulez-vous gérer une boite comme ça ? Et ensuite ils osent dire que nous n'avons pas fait nos objectifs commerciaux, puisque c'est apparemment leur ligne de défense ? Alors qu'ils avaient la majorité au conseil de surveillance de l'entreprise ?

Pour le point 2), je vous laisse lire la réposne de Bruno, elle est très complète :
http://debeauregard.typepad.com/bruno_de_beauregard/2006/02/lempire_contrea_1.html

Et pour le 3), comme le dit aussi Bruno dans son post, nous avons réalisé le site web de Surgeonesis en 2000-2001, et il n'y a aucune autre relation entre les deux sociétés. Seul le sigle Surgeonesis avait été rajouté dans quelques papiers Mayetic pour pouvoir déposer le nom de domaine surgeonesis.fr en France puisqu'ils n'avaient pas de structure française. Bruno explique aussi cela dans son post.

Encore une fois, c'est trop facile. Vous prenez un réseau d'amis ou de voisins comme tout le monde en a, avec qui vous travaillez parfois depuis 20 ans, que vous appréciez pour leur compétences, vous fouillez dans la vie privée de ces gens-là, et parce qu'ils s'opposent à vos projets, vous les diffamez publiquement ? (40.000 lettres ont été envoyées il y a un mois ou deux par la mairie d'asnières à tous les asnièrois avec les propos diffamants tenus dans ce communiqué de presse !). Vous aimeriez que ça vous arrive ? Et vous trouvez normal que ça puisse arriver en France ? Et que les médias traditionnaux soient censurés pour en parler ? Et que la seule chose qu'il puisse être possible de faire ce sont des procès en diffamation qui durent 2 ans alors que vous avez tout perdu ?

Allons revenons sur terre ! Si c'est ça la France, dans quel pays vivons-nous ? Il faut se réveiller !

J'ai quand même oublié une précision sur la question 2) de Jacques : aucun membre de nos familles ni de nos proches n'a travaillé pour une de mes sociétés, ni ErgoSum, ni Mayetic. Pas de conjoint, pas de beaux-frères ou belles-soeurs, pas de parrains, marraines, ou autres, etc... Rien que des relations amicales et professionnelles tissées au long de ces 20 années d'expérience, et qui ne se comptent que sur les doigts d'une seule main.

D'après ce que je peux lire à droite et à gauche sur pas mal de sites, ça ne semble par contre pas être le cas de tout le monde, effectivement. Mais si c'est légal, je n'ai aucun jugement à porter...

Bonsoir,

J'ai appris aujourd'hui que la mairie d'Asnières a réagi - je n'ai pas eu l'honneur d'être directement informé.

Merci et bravo pour votre transparence. Elle ne sera pas forcément payée de retour par tous vos interlovcuteurs, mais cela doit faire du bien de pouvoir s'exprimer sans voile (avec la réserve que vos conseils vous suggéreront sans doute d'avoir).

Amicalement

Juste un tout petit détail puisque tu me cites dans les premières lignes de ton billet :
"ils ont refait le coup du scoop en faisant croire à chacun des bloggers contactés qu'ils leur communiquaient l'info de manière exclusive"...

Ce n'est pas du tout mon cas. J'ai été contacté par le directeur de cabinet du Maire, qui m'a indiqué avoir fait rédiger un communiqué et l'avoir envoyé à 13 Esprit Média et m'a proposé d'aller le lire sur leur site. Je n'avais donc aucunement l'impression qu'on essayait de me vendre un "scoop" bien au contraire.

Puisqu'il s'agit d'être précis, soyons-le.

Quel dommage,

Mayetic 1.0 avait un parcours technique exemplaire.
Mayetic 2.0 connaîtra sans nul doute une croissance exponentielle.

Ce que je ne comprends pas c’est comment vous en êtes arrivé à dépendre à ce point d’un investisseur unique. Qui plus est la CDC.

1. Un budget se calcule uniquement sur le cash-flow présent ou basé sur des contrats reconductibles. Faire un prévisionnel sur des contrats potentiels ou sur une énième levée de fonds est un risque inutile que plus personne ne prend.

2. La CDC vous a lâché. Les salaires ont souvent été payés en retard.
Quoi ! vous alliez les voir à chaque fois qu’il vous manquait du cash ? Et les clients dans tout ça. L’argent du client vaut 100 fois celui de l’investisseur.

Je suis désolé pour Mayetic et ses salariés, mais vous avez commis une erreur énorme en confondant l’argent du client et celui de l’actionnaire.
L’argent de l’actionnaire sert à financer l’exceptionnel, celui du client finance le quotidien. Il n’y a pas de secret, même dans nos entreprises Internet.

Bon courage
Laurent ATTALI

En effet, sur le principe vous avez raison, et c'était bien à ça que devait servir le premier tour de table financier quand CDC-KINEON est entré dans le capital (tour de table financier qu'ils ont quand même rabotté de 700 K€ à l'époque par rapport à nos estimations de besoin), l'exceptionnel étant le marketing, et la R&D.
Et comme nos estimations de besoins de fonds de roulement étaient en fait conformes à nos besoins réels, nous nous sommes retrouvés à court de cash plus vite que prévu.

C'est là où l'engrenage négatif s'est mis en place, car au même moment la CDC s'est réorganisée, et nous sommes tombés dans un cercle infernal de financement non plus "capital-risque" mais "dé à coudre", apparemment pratiqué bien souvent par les financiers français.

Comme je l'explique dans "Mayetic et sa situation économique", en outsourçant fin 2005 la R&D, le professional services et le marketing, nous aurions été à l'équilibre, et même rentables, accord que nous avions obtenu à la mi-novembre avec MBT sur les 2 premiers points, et situation que nous avions bien entendu communiqué à la CDC, en plus de l'accord mondial avec FT. Mais la CDC avait disparu de la circulation le 22 octobre sans plus jamais répondre à aucune de nos sollications, et FT disparut le 9 novembre (si mes souvenirs sont bons) de la même façon.

Nous avions également obtenu le lable Eurêka suite à un plan R&D ambitieux sur 24 mois, ainsi qu'une avance remboursable de l'ANVAR opur réaliser ce plan, avance payées au tiers avant nos dépôt de bilan...

Et je finis en rappelant que CDC-KINEON, lors de l'entrée dans le capital, a exigé d'être seul actionnaire, ce sur quoi ils revinrent plus tard, mais sans faire aucune action de leur coté pour en trouver d'autres.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Appels

Mes prises de parole

Ads

Ma Photo

Bannières

Kimind Consulting

Articles Fondateurs

  • Enterprise 2.0
    "Enterprise 2.0: The Dawn of Emergent Collaboration", Andrew McAfee (article payant). Lire aussi (free) "The Trends Underlying Enterprise 2.0"
  • The Long Tail (en français)
    L'article de Wired (traduit ici en français) où Chris Andersson a définit pour la première fois le concept de long tail ("longue traîne") qui a fait, entre autres, le succès astronomique de Google.
  • Web 2.0
    "What Is Web 2.0 - Design Patterns and Business Models for the Next Generation of Software", Tim O'Reilly

Affaire Mayetic

Bruno - billets

Livres

Internet Services

  • Pandora
    "Chaîne de radio" en ligne thématique et personnalisable
  • NetVibes
    Votre page d'accueil internet personnalisée. Ca me rappelle le bon vieux temps des débuts de Mediapps ;-)
  • Netcipia
    Un espace de travail et d'échange participatif, gratuit aussi bien pour un usage public que privé
  • Google Reader
    Le meilleur lecteur de flux RSS du moment. Dommage qu'il ne gère pas les flux privés.

Windows Software

  • Exalead one:desktop
    Moteur de recherche de vos fichiers et messages locaux. Meilleur que Google... et français en plus (pour une fois)
  • Mind Manager
    Pour aider à organiser sa réflexion grâce au concept éprouvé des mind maps
  • SpamSentinel
    Le meilleur anti-spam pour serveurs Domino et clients Notes. Il nous a sauvé la vie ;-)

Windows Mobile Software

  • Journal Pro
    pour tout noter au quotidien sur votre pocketpc. Version PC disponible également pour synchonisation.
  • Pylon Anywhere
    Un blackberry-like à mettre sur vos serveurs de messagerie
  • Spb Diary
    Pour gérer très efficacement son calendrier et ses tâches dans la page "aujourd'hui" du pocketpc
  • Sunnysoft Backup Manager
    Excellent outil de backup de votre pocket pc sur carte mémoire. Meilleur que Spb Backup qui souffre encore de quelques lacunes.
  • VITO AudioNotes
    Enfin un véritable enregistreur audio pour PocketPC, digne de ce nom, et qui ne stoppe pas l'enregistrement au moindre événement survenant sur le mobile...